LE JARDIN DE KALYNE

LE JARDIN DE KALYNE

ALGERIE 2010

EN ALGERIE 2010

 

Depuis plus de 30 ans, j’attendais ce moment pour retourner à Oran, en Algérie. Pour moi, cette démarche était nécessaire pour obtenir une guérison intérieure totale d’avec ce funeste passé. J’en avais tellement souffert.

 

Depuis que j’ai donné ma vie à christ, il m’a libérée et guérie, mais il fallait que je retourne à mes racines en faisant la paix avec mon pays et revisiter les lieux qui m’ont vu naitre et une partie de mon adolescence. Si j’ai tant tardé à manifester ce désir, c’est parce que j’avais perdu toute attache amicale, je ne connaissais plus personne qui puisse m’accueillir à Oran.

 

Le Seigneur est bon, il avait déjà tout planifié d’avance mais je devais attendre le bon moment.

 

Il y a environs à peine deux ans que je connais le monde de l’informatique et Internet. Le Seigneur m’a mis à cœur d’apprendre comment utilisé un ordinateur. Mon époux m’a bien aidé, parce que cela n’était pas du tout évident pour moi. Il lui a fallu beaucoup de patience pour m’apporter l’aide dont j’avais besoin et au fil du temps, à m’encourager pour avancer. Merci Seigneur, c’est toi qui as tout dirigé.

 

J’ai demandé à Dieu de m’aider à trouver un site chrétien pour me faire des amis et surtout, mon but était de partager ma foi et rien d’autre. Le Seigneur à répondu (Amen).

 

Petit à petit, je me suis fait des amis fidèles avec lesquels je pouvais partager ma foi et mon témoignage. Très graduellement, je me suis rendu compte que le Seigneur ouvrait les portes une à une. Bien sûr, j’ai eu des attaques du diable, mais le Seigneur m’a donné les armes nécessaires pour ne pas lui donner l’avantage sur moi.

 

Cet été au mois d’août, j’ai été accueillie à Oran avec mon mari et mon fils chez une famille chrétienne que j’ai connue sur le top. Elle nous a accueillis chaleureusement, merci Seigneur.

 

Beaucoup d’émotion en ce qui me concerne, car je suis retournée dans l’appartement ou j’ai vécu lorsque j’étais petite. Les personnes qui logeaient dans ce lieu nous ont accueilli très chaleureusement et nous ont donné à boire quelque chose de frais, parce que il faisait très chaud, alors que c'était la période du ramadan. J’ai visité l’appartement pièce par pièce en sanglot, tout me revenaient à la mémoire comme dans un film. Lorsque nous avons quitté ces gens, je me suis senti bien et libre et surtout en Paix.

 

Je voulais en savoir plus sur ma mère. Il y a quelques mois, une personne qui était proche d'elle, m’a appris qu’elle avait donné son cœur à christ avant de mourir. Lors de notre séjour, j’ai appris également qu’elle était décédée à cause de maltraitance mais aussi à cause de sa foi. C’est pourquoi, le voisinage lui a tout pris : appartement et tout ce qui s’y trouvait. Elle se retrouva à la rue, complètement abandonnée et en mauvaise santé. Une âme charitable voyant cette pauvre femme à la rue, la pris et l’amena à l’hospice. Comme elle souffrait beaucoup physiquement, elle n’a pas survécu et elle est décédée peu de temps après.

 

Lorsque j’ai appris cela, j’ai été très ébranlée, effondrée et en sanglot. J’ai demandé à un frère en christ de m’amener au cimetière pour chercher la tombe de maman, mais hélas j’ai cherché en vain, cherché comme un enfant cherche sa maman et ne la trouve pas. Je n’ai rien trouvé, j’étais en sanglot et d’un seul coup, j’ai senti une main sur mon épaule, et une voix qui me disait « va en paix, le lieu où se trouve ta maman est bien » et je suis reparti avec mes amis et frères en christ, en paix. Mon séjour à Oran m’a bien éprouvée, mais je suis en paix.

 

Ensuite, nous sommes allés à Tizi Ouzou. Nous avons pris le train jusqu’à Alger, un peu plus de 400 km. Pendant le trajet, une femme âgée c’est mis à coté de moi et m’a parlé en arabe. D’habitude, je ne comprends que très peu l’arabe mais ce jour là, j’avais tout compris de ce qu'elle me disait. Elle me prend dans ses bras et me dis – « Tu es ma fille de cœur, tu as quelque chose en toi qui me parle et qui me touche, je t’aime, je prie Dieu qu’il prenne bien soins de toi. » Elle me demande de prendre une photo d’elle et moi ; c’est mon mari qui prend cette photo et ensuite, elle m’offre une très belle serviette brodée que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous et me dit « ne m’oublie pas, à chaque fois que tu regarderas cette photo ou que tu te serves de la serviette que je t’ai offerte, pense à moi et prie pour moi ». Elle me quitte et me serrant dans ces bras et me disant « au revoir ma fille ». Cela m’a vraiment touchée.

 

Je n’oublierais jamais ce jour là, jamais je n’oublierais cette personne. Je suis heureuse de partager cette expérience que j’ai vécue dans ce train qui nous amenait à Tizi Ouzou.

 

J’ai vécu d’autres expériences où le Seigneur s’est manifesté de façons surnaturelles et inattendues. J’ai beaucoup pleuré quand il fallait quitter nos amis et ma grande famille spirituelle. Merci seigneur de ce que j’ai vécu des moments très forts en Algérie. Merci Seigneur de ce que tu as permis ce voyage. A toi la gloire, mon Dieu.

 

De retour en France, j’ai envoyé un message à une sœur en christ du Top qui m’est chère, je lui ai ouvert mon cœur, elle ma répondu par des paroles qui m’ont fait beaucoup apportées et je l’ai prises comme venant de mon Seigneur, surtout par rapport à ma mère.

 

« C’est de par moi que cette chose a eu lieu dit mon seigneur ».

 

« Aujourd’hui, je place dans ta main la cruche d’huile et la poignée de farine » (1rois 17 : 12)

 

Pour que tu en uses sans crainte.

Que chaque circonstance surgissant sur ta route,

Chaque mot blessant qui frappe ton oreille,

Chaque interruption lassant ta patience,

Chaque manifestation de ta propre faiblesse

Tu te trouvent bien pourvu de ces ressources divines.

Rappelle-toi que toutes ces choses manifestées font partie de l’éducation du Père.

Les blessures qu’elles causent se guériront vite,

A mesure que tu apprendras à me voir en toutes choses.

Car, par ces choses on vit.

 

« Et en toutes ces choses est la vie de mon Esprit

C’est pourquoi, redressez les mains lassées et les genoux défaillants,

Et faites des sentiers droits à vos pieds (Esaie 38 : 16).

 

« Poursuivez la paix avec tous et la sainteté, sans laquelle nul ne verra le Seigneur

(Hébreux 12 : 12-14).

 

« Appliquez votre cœur à toutes les paroles par lesquelles je rends témoignage parmi vous aujourd’hui. » (Deutéronome 32 : 46 )

 

«  C’est de par moi que cette chose a eu lieu »

 

Encouragement de la part de mon Sauveur et Seigneur.

Amen !



06/09/2010
31 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres