LE JARDIN DE KALYNE

LE JARDIN DE KALYNE

Le problème de la souffrance

Le problème de la souffrance

Non, je ne comprends pas

Seigneur, mais je m'incline

Devant le grand problème où se perd la raison.

Je crois en ta bonté,

Ta sagesse est divine.

Seigneur, je comprendrai là-haut,

Dans ta Maison !

 

Tu ne reste pas sourd aux cris

De l'âme en peine.

Ton silence n'est pas silence indifférent ;

Pour le cœur angoissé,

Ta réponse est certaine,

Même lorsqu'elle n'est pas toujours

Ce que l'on attend.

 

Ta voix o Dieu n'est pas celle

Où mon cœur me pousse,

Ton plan n'est pas mon plan,

Je le sais, je le vois.

Pour que ta Volonté m'apparaisse plus douce,

Au Calvaire je viens adorer sous la croix.

 

Je crois en ta Bonté,

Ta sagesse est divine.

Oui, je sais que tu veux le bien

De ton enfant ?

Sans tout comprendre encore,

A tes pieds, je m'incline,

Seigneur, dans mon épreuve,

Oui, rends-moi triomphante.

 

Kalyne

 

« Eternel, toi tu regardes la peine et le chagrin

Du malheureux qui s'abandonne à toi,

Tu es le secours de l'orphelin. »

Psaume 14 : 14

 

 « Tu t'es approché au jour où je t'ai invoqué ; tu as dit : Ne crains pas. »

Lamentations de Jérémie 3 : 57

 

 

 



01/03/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres